Menu Fermer

Zone dégroupée ou zone non dégroupée : Qu’est-ce que cela signifie ?

Bon nombre d’abonnés aux réseaux téléphoniques sont confrontés aux problèmes de dégroupage. Le dégroupage consiste à l’utilisation du réseau téléphonique local par les concurrents de l’opérateur historique. En savoir plus à ce sujet peut résoudre les problèmes de connexion et permettre d’économiser pour accéder aux services téléphoniques. Voici ce qu’il faut retenir du dégroupage partiel et du dégroupage total.

Quand parle-t-on de dégroupage partiel ?

Le dégroupage partiel se traduit par l’accessibilité des opérateurs alternatifs aux fréquences hautes d’une ligne téléphonique. En réalité, l’opérateur historique accepte de céder à ses concurrents sa boucle locale cuivre avec toutes les ressources disponibles.

Sujet a lire : Quelles sont les principales missions d’une agence digitale ?

Seulement, les fréquences hautes sont utiles pour le transport de données et les fréquences basses s’exploitent pour le transport de la voix.

Une zone partiellement dégroupée permet en conséquence aux opérateurs alternatifs d’avoir la possibilité d’utiliser la fréquence haute. Ils ne peuvent de ce fait que servir à leurs abonnés exclusivement le service Internet à haut débit.

En parallèle : Protéger et gérer vos données : les lois et réglementations à connaître

Pour proposer des services bas débit, l’opérateur alternatif doit louer la ligne téléphonique auprès de l’opérateur historique. Les zones partiellement dégroupées offrent alors un accès à la téléphonie et à internet à un coût un peu plus élevé. Il faut noter qu’un abonné peut choisir de rester avec l’opérateur historique pour profiter des prestations bas débit.

Pourquoi parle-t-on de dégroupage total ?

Le dégroupage total est effectif lorsqu’un opérateur alternatif peut se servir de toutes les bandes de la ligne téléphonique. Il est donc en mesure de fournir à ses clients les deux services, l’internet et le téléphone fixe ou le fax.

L’utilisateur du réseau a l’avantage d’avoir un haut débit pour se servir d’internet. Le choix de l’opérateur est aussi libre dans cette zone. Il y a la possibilité de n’avoir qu’un seul opérateur, contrairement à une zone dégroupée partielle, où l’abonnement doit être double.

Le prix par contre dépend des services souhaités et des tarifs de l’opérateur. Cependant, on peut également retrouver des zones non dégroupées. Savoir quelle est sa position dans le dégroupage est nécessaire pour optimiser l’utilisation des lignes téléphoniques.